Pour connaître les dates de départ possible pour chaque destination veuillez-nous contacter grâce au formulaire de contact Inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé de la reprise de nos voyages ou pour recevoir les nouveauté 2022.
Wild Alpine Travel

"Les voyages sauvages, nature et montagne"

Quiz du moment

Quiz Léopard des Neiges:

Séjour photo dans le Teraï
Ascension du Kilimandjaro
Safari Tanzanie 10 jours

Vivre avec des nomades en Mongolie

08/03/2020

Vivre avec des nomades en Mongolie

Durant l'été 2017 alors que je cherchais à acheter un cheval en Mongolie, j'ai rencontré un éleveur nomade de l'ouest du pays. J'ai donc passé 5 jours dans sa famille à vivre comme eux, au milieux des steppes montagneuses de l'Altaï.

Durant l'été 2017 alors que je cherchais à acheter un cheval en Mongolie, j'ai rencontré un éleveur nomade de l'ouest du pays. J'ai donc passé 5 jours dans sa famille à vivre comme eux, au milieux des steppes montagneuses de l'Altaï.

 

 

Ces gens sont d'une gentillesse incroyable, j'ai eu la chance de manger et dormi chez Mook et son frère Mogui en ville avant de me rendre dans la steppe avec Mook.

 

 

Ils ne parle pas anglais, nous communiquons grâce aux gestes et au petit livre de traduction que j'ai apporté (Mongolian Phrasebook & Dictionary 3ed - Anglais)

Mes affaires avait été amenées la veille par un ami de Mook en 4x4 mais nous, nous allons dans la steppes en moto. En temps normal il faut 3 heures pour se rendre à la yourte de la mère de Mook. Mais aujourd'hui la chance n'est pas avec nous, la roue arrière crève au milieu de nulle part, le téléphone ne passe pas. Nous continuons donc le chemin à pied, je ne sais pas combien de temps de marche il reste. Heureusement nous apercevons des hommes en haut d'une colline. Ceux-ci s'avèrent être des chasseurs et ont une voiture. Ils nous dépose donc à la yourte de Mook et reste prendre le repas et le thé avec nous.

Je rencontre donc la mère de Mook, qui s'occupe de la yourte et des yaks ainsi que sa sœur en visite avec sa fille.

 

 

 

La vie dans une yourte est à la fois très particulière et d'une simplicité déconcertante. Tout le monde dort dans la yourte sur des paillasses  et des couvertures. Le matin la mère de Mook nous sert le thé au lait, les beignets, la crème et le fromage, tout est fait maison. Suivant les jours, les hommes partent s'occuper du bétail. On se déplace soit en moto soit en cheval dans la steppe, c'est les meilleurs moyens de transport ici.

 

 

 

Les nomades ont un sens de l'hospitalité hors du commun. Lorsque quelqu'un arrive à la yourte, il entre sans frapper et se positionne  sur la partie gauche de la yourte. Plus la personne est proche de la famille plus il pourra se positionner au centre ou sur la droite de la yourte. Suivant l'heure, on lui sert à boire et à manger. En fait il y a tout le temps à manger des beignets et de la crème. Le midi et le soir il y a le plat que les mongols mange tout le temps: une sorte de ragoût de mouton avec du riz ou des nouilles. Ici on ne boit que très rarement de l'eau, elle sert a cuisiner et à se laver les mains. La principale source d'hydratation, dans les steppes mongoles, c'est le lait chaud un peu salé et épicé, une sorte de thé au lait. Un vrai régal.

 

 

 

Je participe aux activités avec les éleveurs nomades comme la tonte des moutons, la conduite du bétail ou des chevaux.

Pour la tonte des moutons, Mook, a demandé aux nomades du coins de lui donner un coup de main. Nous devons dans une premier temps rassembler les moutons dans l'enclos. Ensuite il faut les attraper et ce n'est pas si simple quand on n'a jamais couru après un mouton. J'arrive à en attraper quelqu'un quand même. Nous les attachons par les pattes pour les immobiliser. Nous coupons ensuite la laine à l'aide d'un gros ciseau pas toujours bien aiguisé. Je met du temps sur les premiers moutons, eux sont super rapide, ils ont l'habitude. Petit à petit je prend la main, mais n'arrive pas à les égaler au niveau vitesse et qualité de tonte.

 

 

Une fois tout les moutons tondus, environ 100 bêtes dans la journée, Mook ouvre une bouteille de vodka que nous partageons dans la yourte. Un séjour convivial et le sentiments d'être intégré chez les nomades. Des moments gravés à jamais dans ma mémoire, j'ai beaucoup appris sur la simplicité de la vie  en générale.

 

 

Clément Fontaine

 

Alpinisme au Pérou

Séjour photo Amazonie au Pérou